La Chine : Reprise progressive du secteur de l’aviation

La Chine maintient une reprise progressive du secteur aérien. Selon les autorités de l’aviation civile. Le fret a enregistré 86,7% de celui enregistré en août, avec un total de 546.000 tonnes de marchandises traitées en août , d’après les statistiques de l’Administration.

Le cargo a enregistré environ 220.000 tonnes de marchandises en août, soit une augmentation de 20,01% par rapport à la même période l’an dernier. Du côté trafic passagers, la Chine avait annoncé ce mois la levée des restrictions sur la limite de vols hebdomadaires sur 49 liaisons intérieures, elle se prépare alors à un pic dans le trafic avec fête de la Mi-automne et de la Fête nationale.

La directrice adjointe du département de la planification du développement de la CAAC, Zhang Qing, avait déclaré que 45,54 millions de voyages de passagers le mois dernier ont été enregistré, soit près de 75% du chiffre rapporté en août l’année dernière. Le marché intérieur reprend plus vite, enregistrant près de 45,35 millions de passagers durant le mois d’aout (à plus de 80% du niveau de aout 2019), marquant ainsi le mois le plus élevé cette année.

Sur le marché international, la baisse se fait un peu sentir suite aux restrictions gouvernementaux liées à la pandémie de Covid-19. Les statistiques montrent 189 000 passagers transportés en août,  représentant une baisse annuelle de 97,3%.

Lever les restrictions sur la limite des vols hebdomadaires sur 49 liaisons intérieures permet de proposer un large choix et une flexibilité pour exploiter des vols de passagers de et vers des aéroports très fréquentés.

Le premier grand marché d’Airbus

La Chine est considérée comme le premier grand marché où le constructeur aéronautique européen Airbus a enregistré une reprise importante depuis le début de l’épidémie de Covid, d’après la société qui a déclaré que 100 avions seront livrés cette année.  Airbus a déjà livré 14 avions à la Chine durant les six premiers mois de l’année, 14 autres entre juillet et aout, ce qui participe activement au rythme de la reprise.

L’année 2020 est difficile pour tout le secteur aérien. Airbus doit travailler beaucoup pour pouvoir assurer la commande de Chine durant les mois qui suivent. Selon les experts, le marché chinois est très important pour Airbus, où la pandémie est maîtrisée, ce qui a permis la reprise complète de l’usine de Tianjin qui sert de première ligne d’assemblage final d’Airbus pour les avions monocouloirs ainsi que de premier centre de finition pour gros porteurs hors d’Europe.

Il faut préciser que la Chine joue un rôle important dans la chaîne d’approvisionnement d’Airbus, qui reprend en douceur. L’avionneur souhaiterait même coopérer avec les différentes entreprises dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la numérisation, selon ce qui a été communiqué.

Le fret enregistre une meilleure croissance, ce qui pousse Airbus a envisager un type d’avion qui peut répondre aux besoins exprimés en termes de performances, d’efficacité et de coûts.

300 appareils commandés dans le monde, contre 768 l’année passée, l’impact de la pandémie se fait sentir même chez Airbus, qui prévoit la suppression de 15000 postes dans le monde, annulant également des projets d’investissement moins importants, afin de garder les flux de trésorerie pour faire face aux difficultés qui se présentent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *