Transport aérien au USA : Grande perte d’emplois

Après des plans de retraites anticipées, de départ volontaires et l’application de congés sans soldes, les compagnies aériennes ont décidé, sauf en cas d’accord avec le gouvernement sur le rallongement des subventions, de congédier en masse les employés, et il pourrait s’agir de jusqu’à 19000 personnes pour American Airlines et 13 000 personnes pour United Airlines.

Ces deux transporteurs, en plus de Delta, United et Southwest ont attendu la fin du mois de septembre pour prendre cette décision. Le prêt qu’a offert le ministère des finances à sept compagnies aériennes est de 25 milliards de dollars, mais cela ne changera rien puisqu’il n’est pas dédié aux salaires, mais à d’autres dépenses.

Selon les chiffres communiqués, le taux de fréquentation dans les aéroports aux Etats Unis est en baisse de 60% à 70% par rapport à la même période de l’année passée. Il faut un nouveau plan de soutien par le gouvernement, c’est ce que revendiquent les syndicats depuis plusieurs semaines à Washington en appelant à rallonger le programme des subventions, estimant une perte au total de 100 000 employés.

Par ailleurs, la perte d’emplois touche de près tous les secteurs. Les aides du gouvernement aident les entreprises à se relever, mais cela arrivera bientôt à expiration. Le groupe Disney souffre de la crise du Covid alors qu’il avait enregistré des résultats records en 2019, et annonce la suppression de 28 000 emplois aux États-Unis dans ses activités de parcs à thème, de croisières et de distribution…après la perte déjà de 4.7 milliards de dollars.

IATA reste pessimiste quant à l’avenir du transport aérien et s’attend à une baisse considérable qui table sur une chute de 66% en 2020 alors qu’elle était de 63% avant. Selon l’association, l’impact de la pandémie de Covid-19 devrait continuer à se faire sentir, puisque le retour au niveau d’avant la crise sanitaire n’est pas attendu avant 2024.

Les Etats unis reste le pays le plus touché par la pandémie, avec pas moins de 205.024 morts et 7 millions de cas enregistrés, suivi du Brésil, du Mexique et du Royaume-Unis. Le gouvernement a décidé récemment de distribuer 150 millions de tests rapides afin de détecter le virus en 15 minutes. OMS a déclaré que les pays les plus démunis pourront bénéficier de ses tests rapides dans les six prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *