L’approche OACI pour la reprise des vols : La feuille de route

L’organisation de l’aviation civile Internationale (OACI) a mis en place des lignes directives “Take-off Guidance” pour reprendre les vols, après cette crise sanitaire de Coronavirus. Cela est programmé pour tout le secteur du transport aérien: compagnies aériennes, aéroports, transport du fret et tout l’équipage, afin de permettre une reprise plus sûre et diminuer le risque de contamination liés au Covid-19.

La pandémie laisse un impact assez important sur le transport aérien, estimé selon l’OACI à une perte 612 millions de passagers au premier trimestre (une baisse de -28,4% des volumes de trafic mondial de passagers pour le premier trimestre de 2020). L’organisation prévoit une diminution dans le trafic intérieur et international de -50,4% pour l’ensemble de 2020 par rapport aux chiffres de 2019.

Avant même le début de cette deuxième vague qui frappe en Europe et dans le monde, il était question d’une perte de jusqu’à ” 71% de la capacité en sièges et jusqu’à 1,5 milliard de passagers dans le monde “. En termes de revenus annuels, les compagnies aériennes et les aéroports feront face à une catastrophe dans les résultats de l’année 2020.

L’organisation a présenté un protocole sur la sécurité sanitaire de l’aviation, qui permet de protéger les voyageurs et les travailleurs des compagnies aériennes et aéroports pour une reprise plus sûre durant la pandémie de Covid-19. Des mesures de sécurité qui permettent de reprendre l’activité des compagnies aériennes et le secteur aérien, tout en réduisant les risques pour la santé publique.

IATA, L’association regroupant 290 compagnies aériennes, a lancé un appel aux gouvernement pour ouvrir les frontières et maintenir les aides afin de permettre d’appuyer le retour de l’activité du transport aérien. Elle a parlé de l’importance des mesures de l’OACI, ajoutant à cela un système de « bulles de voyage » dans le but de diminuer les risques de la contamination. La réouverture des frontières est une priorité pour les gouvernement pour la relance économique des pays. Pour cela, il est impératif de suivre le plan d’action qui parle au premier point des orientations du document “Paré au décollage” de l’OACI et en second sur le travail commun de l’Équipe spéciale du Conseil de l’OACI et les États pour la réouverture des frontières en toute sécurité.

En élaborant le Take-off guidance, l’équipe avait trois éléments importants: sûreté, sécurité et efficacité. L’aviation est un moteur de la reprise économique, d’où l’importance de rétablir la confiance parmi les passagers, les travailleurs de l’aviation et le grand public et promouvoir la santé publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *