IATA appel au rétablissement de la connectivité entre les pays…pour sauver le transport aérien

La crise sanitaire actuelle a poussé plusieurs compagnies aériennes dans le monde vers de lourdes difficultés financières. Ceci pousse l’ Association internationale de Transport Aérien, IATA, à lancer un appel aux gouvernement pour ouvrir les frontières et maintenir les mesures d’aides pour soutenir les transporteur aériens durant cette pandémie mondiale de Covid-19.

L’association regroupant 290 compagnies aériennes, assurant 82% du trafic aérien mondial, s’est exprimée en lançant un appel aux autorités pour lever les restrictions de voyage actuelles, en ouvrant les frontières et relançant leurs programmes de vols. IATA met le point sur les résultats en baisse du mois de juillet, qui sont survenus à cause des restrictions qui ont empêché que la haute saison estivale apporte une amélioration dans les trafics.

Les gouvernements tentent de protéger les citoyens, mais selon l’association, les mesures prises actuellement: restrictions de voyage, quarantaine, … « continuent d’éliminer la demande de voyages aériens », pensant également que les gouvernements ne devraient pas s’isoler de cette façon pour combattre la pandémie et qu’il faut vite mettre en place des mesures pour aider la relance économique et sociale.

En plus des mesure de l’OACI, l’association propose un système de « bulles de voyage » dans le but de diminuer les risques de la contamination. Dans ce cadre, elle prévoit l’utilisation de test efficaces de Covid-19, à mesure que la technologie se développe.

Un plan d’action est proposé par IATA, afin de permettre la réouverture des frontières. Ainsi, le premier point parle des orientations du document “Paré au décollage” de l’OACI qui seront mises en œuvre, en seconde position le développement d’un travail commun entre l’Équipe spéciale du Conseil de l’OACI et les Etats afin de coordonner la réouverture sécuritaire des frontières et  pour finir l’application des mesures de dépistage de la COVID-19, permettant la précision, la vitesse et l’adaptabilité nécessaires pour éliminer le risque d’importation du virus.

Les compagnies aériennes sont restées clouer au sol presque la moitié de l’année, ce qui rend la situation encore plus difficile, et continuent encore de perdre des milliards de dollars, et de se passer d’un grand nombre d’employés. IATA appel les gouvernement à ne pas cesser les mesures d’aide financière et autres.

Ainsi, IATA demande aux gouvernements d’aider les transporteurs aériens financièrement, mais aussi à travers une réglementation plus adaptée à la situation actuelle.

  • Aide financière

L’aide des gouvernement est primordiale durant cette crise qui a fait perdre les transporteurs aériens plus de 50% des recettes. Ces mesures interviennent pour éviter les endettements ou toute éventuelle faillite.

  • Flexibilité du règlement

IATA lance cet appel aux gouvernements afin d’assouplir le règlement en commençant par l’exemption de la règle du 80-20 sur les créneaux aéroportuaires. Ceci permettre aux compagnies aériennes d’ajuster leurs horaires selon la demande, sans risquer une sanction pour non-utilisation des créneaux attribués.

L’exemption a été attribuée par beaucoup de pays, notamment la Chine, le Brésil, le Mexique, l’Australie,…pour la saison d’hiver 2020. Ceci n’est pas encore entrepris par la Commission européenne (CE), qui pense que le trafic serait restauré dans une proportion de 75% à 85% à la saison d’hiver, et qui doit aussi présenter des éclaircissements aux compagnies aériennes qui demandent une exemption depuis des semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *